[La vie des lettres] – Mars 2013

Salon du livre

Si l’événement central de ce mois de mars 2013 dans le monde littéraire est le Salon du livre de Paris, ce n’est pas le seul. Pour preuve ce bulletin-revue de presse !

  • Contrat d’édition : Le Conseil permanent des écrivains et le Syndicat national de l’édition (SNE) se sont enfin mis d’accord sur les modalités d’adaptation du contrat d’édition pour l’édition numérique. Ce contrat comportera deux parties distinctes, l’une sur l’exploitation de l’oeuvre imprimée, l’autre sur l’exploitation de l’oeuvre numérique. Les auteurs devront donner à l’éditeur une autorisation de publier l’oeuvre imprimée sous format numérique.
  • Nécrologie : Avec la clôture du Salon du livre lundi 25 mars à 19h nous a été annoncé le décès de Jean-Marc Roberts, éditeur chez Stock et auteur depuis ses 18 ans.
  • Librairie : Le commerce de la librairie est parmi les plus touchés par la crise. Aurélie Filippetti a annoncé lors du Salon du livre qu’un plan de 9 millions d’euros serait accordé pour rétablir l’équilibre des librairies. Reste à savoir d’où viendra l’argent… La ministre de la culture a également insisté sur la nécessité d’accompagner les librairies dans la transition vers la vente en ligne.
  • Accord : Electre (la base de données bibliographiques) et Hachette Livre ont passé un accord : ce dernier s’engage à fournir à Electre ses métadonnées concernant les ouvrages numériques publiés par les éditeurs du groupe. Electre sera ainsi en mesure d’intégrer des notices bibliographiques pour les ouvrages numériques de la même qualité que les ouvrages papier.
  • Posthume : Le dernier livre que Stéphane Hessel a écrit avant sa mort, A nous de jouer ! est paru le 6 mars. Il y évoque, à la suite de Engagez-vous! et Indignez-vous!, la manière dont on peut…s’engager, et s’indigner.
  • Foire : La Foire de Bologne, dédiée chaque année au livre jeunesse, a montré un certain scepticisme chez les publics présents, mais aussi une plus grande audace de la part des éditeurs, qui ont pris des risques en termes de projets éditoriaux.
  • Procès : Quand la fiction est rattrapée par la réalité… Christine Angot a comparu devant le tribunal de grande instance de Paris le 25 mars : elle est poursuivie par Elise Bidoit, ex-femme et mère des enfants du compagnon de l’auteure, qui l’accuse d’avoir fait d’elle un personnage dans son roman, Les Petits, en la décrivant comme une mère violente.
  • Insolite : Le livre Otherworld, d’Adrian Bailey, de la fantasy destinée à la jeunesse, a été victime d’une erreur rare mais potentielle dans le monde de la fabrication. Les lecteurs d’un nombre réduit d’exemplaires ont eu la surprise de découvrir des pages de « porno hardcore » insérées dans ce livre. Alors que seulement 6 exemplaires semblent être concernés par cette erreur d’impression, tous seront renvoyés à l’éditeur… Une petite erreur qui aura un gros coût financier pour ce dernier !
  • Guiness des records : Le plus petit livre du monde vient d’être fabriqué par un imprimeur japonais, Toppan Printing. Large de 0, 77 mm, comportant 22 pages, il est illisible à l’oeil nu, et nécessite une loupe. Le titre ? Fleurs de saison. Il regroupe des dessins de fleurs, des idéogrammes de l’alphabet japonais…
  • Salon du livre : Le bilan de la 33e édition du Salon du Livre de Paris est mitigé. Si la fréquentation a augmenté de 3% par rapport à l’an passé, avec 190 000 visiteurs, le volume de ventes semble presque proportionnellement inverse à cette hausse. Les ventes ont surtout profité aux auteurs connus, et à ceux qui étaient venus en dédicace. Pour la maison Grasset par exemple, des auteurs comme Amin Maalouf (de l’Académie Française), Jeannette Bougrab, ou encore Alexandre Jardin ont été bénéfiques. Ce qui montre que les visiteurs viennent avant tout pour voir des auteurs que pour se promener dans une librairie géante. Le secteur qui a le plus bénéficié est le « Square culinaire », qui présentait une grande majorité des éditeurs culinaires, à grand renfort de dégustations et de conseils de chefs. Les autres espaces, comme celui dédié à Barcelone (ville invitée) ou celui rassemblant les auteurs roumains (tenu par la Fnac), n’ont pas été en reste. Entre conférences, rencontres, débats, les visiteurs se voient de plus en plus associés au déroulement du Salon, ce qui les incite à la découverte et à la curiosité.

Quelques chiffres sur cette 33e édition :

Fréquentation : plus de 190 000 visiteurs ; Nombre de pays représentés : 45 pays ; Nombre d’auteurs présents : plus de 3 000 auteurs ; Numérique : plus de 30 exposants numériques ; Plus grand espace : les 600 m2 du square culinaire.

A dans un an pour la 34e édition, et à dans un mois pour un nouveau bulletin de [La vie des lettres] !

[Sources : LivresHebdo, Actualitté, Bibliobs, Le magazine littéraire]

Advertisements

2 réflexions sur “[La vie des lettres] – Mars 2013

Envie de réagir à cet article ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s