Les Liaisons dangereuses // Stephen Frears

liaisons-dangereuses

Un réalisateur britannique, des acteurs américains, un chef d’oeuvre. Qui mieux que John Malkovich et Glenn Close pouvaient incarner au cinéma le vicomte de Valmont et la comtesse de Merteuil, et Stephen Frears les filmer ? Ce dernier ne s’est en effet pas trompé sur le casting de son film, et nous offre une interprétation magistrale d’un des couples les plus célèbres de la littérature du XVIIIe siècle.

liaisons-dangereuses-2Les Liaisons dangereuses sont devenues ce qu’on peut appeler un mythe littéraire : rien que sur ce blog, on a déjà parlé de Nous sommes cruels, réécriture explicite du roman épistolaire de Laclos, par Camille de Peretti, et de Tous les chevaux du roi, de Michèle Bernstein, qui s’appuie sur ce même thème du libertinage. Et on ne saurait compter le nombre de romans, pièces, et films qui reprennent ce motif de la perversion amoureuse ; c’est bien la preuve qu’on est face à un topos littéraire largement exploité.

liaisons-dangereuses-3Le film, comme le roman, met en scène une sorte de dualisme entre libertins et victimes du libertinage. Deux « clans » se créent donc. D’un côté, le Vicomte de Valmont et la Marquise de Merteuil forment un couple aux agissements cruels, fondés sur un système de défis et de récompenses. Le but est de séduire, quitte à faire souffrir, afin d’obtenir de l’autre ce qu’on veut. De l’autre côté, les victimes en sont principalement la Présidente de Tourvel et Cécile de Volanges, enjeux des paris entre Valmont et Merteuil. La vertu morale et sentimentale de l’une et l’ingénuité de l’autre sont rendues à la perfection par Michelle Pfeiffer et Uma Thurman (dont on devine déjà la brillante carrière).

Le film se déroule dans une certaine lenteur qui recrée la tension dramatique à l’oeuvre chez Laclos. Le jeu des miroirs, des vis-à-vis, des gros plans donne corps à la cruauté des uns et à la souffrance des autres.

Fidèle au roman, le film de Stephen Frears va jusqu’à reprendre des citations de certaines lettres, qui, dans la bouche de Glenn Close ou John Malkovich, prennent toute leur saveur. Les acteurs exceptionnels n’interprètent pas seulement le texte de Laclos, ils le subliment.

– Le moindre obstacle mis de votre part sera pris de la mienne pour une véritable déclaration de guerre. Vous voyez que la réponse que je vous demande n’exige ni longues ni belles phrases. Deux mots suffisent.

– Hé bien ! la guerre.

Ils nous livrent ainsi un film subtil et grandiose, devenu un classique au même rang que le roman. À voir et revoir.

Et pour ceux qui voudraient découvrir le roman par la même occasion, vous pouvez le lire en écoutant la playlist que [Les écrits vains] lui ont spécialement dédiée !

Carte d’identité

  • Titre : Les Liaisons dangereuses
  • Réalisateur : Stephen Frears
  • Date de sortie : 1988
  • Genre : Drame
  • Durée : 1h59
  • Casting : John Malkovich (vicomte de Valmont), Glenn Close (marquise de Merteuil), Michelle Pfeiffer (madame de Tourvel), Uma Thurman (Cécile de Volanges), Keanu Reeves (chevalier Danceny), Swoosie Kurtz (madame de Volanges)
Advertisements

9 réflexions sur “Les Liaisons dangereuses // Stephen Frears

      • Ce qui est dommage, c’est que c’est un livre qui ne se lit plus beaucoup…. Et pourtant il est toujours aussi pertinent et c’est une oeuvre remarquable ! Quant à John Malkovich, il incarne à la perfection cet homme attirant mais auquel on voudrait pouvoir résister…

      • J’ai l’impression au contraire qu’on continue à le lire pas mal au lycée… Mais peut-être que mon lycée est déjà loin !
        Bien d’accord pour dire que Malkovich est un Valmont parfait..!

      • Peut-être qu’il figure dans les programmes du lycée, je ne sais pas. Par contre, dans ma médiathèque, plus personne ne nous le demande ni ne l’emprunte… Dommage !

      • Je travaille également dans une médiathèque, donc j’atteste ce que tu dis (mais il me semble que c’est valable pour les classiques et la « vraie » littérature en général…)!

Envie de réagir à cet article ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s