Rosa candida – [Audur Ava Olafsdottir]

rosa candidaPour une première plongée dans la littérature islandaise, Rosa candida était le livre idéal. Ce roman, le premier de cette auteur traduit en français, condense et mêle avec une tendresse et un charme fous toutes les étapes de la vie, de la naissance à la mort, les découvertes d’un jeune homme qui quitte son père, sans aucune niaiserie. La légèreté du ton rend les personnages on ne peut plus attachants et proches. On se laisse porter par leur expérience de la vie, la délicatesse des réflexions de « Lobbi », le narrateur. C’est un livre qui berce le lecteur sans l’endormir, et dont on sort comme d’un cocon qu’on ne voudrait plus quitter.

Rosa candida est sans doute un roman pour les rêveurs qui gardent un pied sur terre. Il est plein de candeur, d’innocence, de subtilité, et crée une sorte de romantisme moderne, plein de justesse. Avec beaucoup de talent, l’auteur évite la niaiserie, la bêtise et la puérilité pour donner à lire un roman plein de gravité simple.

Arnljotur, alias « Lobbi », 22 ans, est passionné de fleurs et plus généralement d’horticulture, a un frère jumeau autiste, une mère décédée accidentellement, un père qui se fait du souci, un monde bien à lui, et un bébé inattendu. Anna n’est pas sa petite amie, seulement « la mère de son enfant », comme il l’appelle. Ils se sont aimés un soir dans une serre. Lobbi quitte la maison familiale pour aller remettre en état une célèbre roseraie séculaire dans un monastère du continent. Sa vie change du tout au tout après son départ. Le voyage, les personnes rencontrées, le monastère où il prend racine, chaque élément constitue un pas de plus vers sa maturité.

En l’espace d’une journée, Lobbi perd sa mère et devient père. La vie et la mort prennent une dimension beaucoup plus réelle que la réalité. Et pourtant, le mondé créé par l’auteur, comme l’appartement qu’occupe le narrateur dans son petit village continental, semble délivré de certaines contingences, à part. On lui imagine un fonctionnement, une musique et un charme propres. L’univers est à la fois onirique et réaliste, tout comme l’écriture, qui, loin d’être lyrique, exprime pourtant toute la complexité d’un être qui se cherche, se trouve et grandit.

Rosa candida, c’est le nom de cette rose rare, sans épine, que le narrateur va planter dans le jardin des moines.

Je conseille de ne pas se fier à la couverture de l’édition de poche ni à la 4e, qui laissent, malheureusement, imaginer un texte un peu niais ou romantico-fleur-bleue. Ce qu’il n’est pas, encore une fois.

Carte d’identité

  • Titre : Rosa candida
  • Auteur : Audur Ava Olafsdottir
  • Traductrice : Catherine Eyjolfsson
  • Genre : roman
  • Date de publication : 2007
  • Édition (poche) : Points
  • Nombre de pages : 333

Un extrait

Vous pouvez lire des extraits du roman sur le site des éditions Zulma, ou écouter le premier chapitre lu par Guillaume Ravoire (éditions Thélème).

Advertisements

18 réflexions sur “Rosa candida – [Audur Ava Olafsdottir]

  1. J’avais déjà envie de le lire après que ma grand-mère et ma mère m’en aient parlé et tu ravives mon envie avec ce billet. En plus j’aimerai découvrir chaque pays par la littérature et je ne pense pas encore avoir lu un auteur islandais ! Je vais demander le livre à ma grand-mère dès le week-end prochain :)

  2. Encore un livre que tu donnes envie de découvrir ! C’est une bonne idée de renvoyer à l’écoute d’un extrait de l’adaptation audio du roman, même si la voix et la lecture du lecteur ne sont effectivement pas captivantes…C’est bien dommage !

  3. Pingback: Éditions Zulma – Littératures du monde entier | [Les Écrits Vains]

Envie de réagir à cet article ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s