Nue – [Jean-Philippe Toussaint]

Roman des étudiants #1

NueDire d’elle ce qui jamais ne fut dit d’aucune.

Cette citation de Dante, mise en exergue du dernier roman de Jean-Philippe Toussaint, apparaît comme programmatique du projet d’écriture de l’auteur. Ce court roman s’essaie en effet à cerner, dans une simplicité ambitieuse et à travers un portrait inédit de la femme aimée, rien moins que l’amour, la vie et la mort.

Nue est le quatrième et dernier roman d’un cycle intitulé « Marie Madeleine Marguerite de Montalte« . Il en est l’aboutissement et la continuité : c’est toujours d’une femme dont il est question (Marie, créatrice de mode à la vie agitée), une femme à la « disposition océanique« , une femme fugitive, invisible et pourtant bien consistante dans l’esprit du narrateur malgré son absence. Il est toujours, plus que jamais, question d’une rupture amoureuse dans laquelle l’amour est toujours là. Le propos principal du roman tient d’ailleurs dans cette simple phrase :

Une lézarde était en train de s’installer dans notre rupture. Si elle venait à s’élargir, c’est l’idée même de notre séparation qui s’en trouverait menacée.

D’une simple idée immatérielle, l’amour finit par prendre corps dans la réunion des amants, d’abord dans la mort, puis dans la vie qui triomphe. Marie donne rendez-vous au narrateur dans un café parisien, pour l’informer du décès d’une connaissance. Mais cette annonce est en réalité une Annonciation : Marie est enceinte, et cette fragilité soudaine de la femme mise à nue permet au couple de se (re)former.

Nue est donc sans conteste un roman d’amour, dont Jean-Philippe Toussaint décortique les signes les plus infimes, un roman d’une grande force et doté d’une charge émotionnelle évidente, mais dont la naïveté et la simplicité apparentes révèlent beaucoup plus : ce portrait d’une femme décrite par l’homme qui aime devient in fine une icône et le couple le symbole d’une plénitude retrouvée.

L’auteur reconnaît à quel point il est difficile d’oser écrire une histoire d’amour. La sienne est pourtant réussie.

Carte d’identité

  • Titre : Nue
  • Auteur : Jean-Philippe Toussaint
  • Genre : roman
  • Date de publication : 2013
  • Édition : Les éditions de Minuit
  • Nombre de pages : 170

Un extrait

« Je savais très bien que Marie était tuante. Je savais pertinemment, avec ses détracteurs, qui n’en savaient pas le quart, qu’elle était superficielle, légère, frivole et insouciante (et qu’elle ne fermait jamais les tiroirs), mais j’avais à peine effleuré mentalement cette litanie de qualificatifs dépréciatifs que je voyais aussitôt la face opposée de ces griefs, leur revers secret, dissimulé à la vue, comme la doublure précieuse et cachée aux regards d’une parure trop voyante. Car, si des éclairs de paillettes aveuglaient parfois le premier regard qu’on portait sur Marie, ce serait la méconnaître de la restreindre à cette écume de mondanités qui bouillonnait dans son sillage. Une vague plus consistante la portait dans la vie, intemporelle, inéluctable. Ce qui caractérisait Marie, et rien d’autre, c’était sa faculté d’être en adéquation avec le monde, c’était ces moments où elle se sentait envahie d’un sentiment de joie pure : des larmes, alors, de façon irrépressible, se mettaient à couler sur ses joues comme si elle se liquéfiait de ravissement. J’ignore si Marie était consciente qu’elle recelait ainsi au plus profond d’elle-même cette forme d’exaltation particulière, mais tout, dans son attitude, témoignait de son aptitude à pouvoir s’harmoniser intimement avec le monde. Car, de même qu’il existe un sentiment océanique, on pouvait parler, en ce qui concerne Marie, de disposition océanique. »

Publicités

4 réflexions sur “Nue – [Jean-Philippe Toussaint]

Répondre à leblogdelapause Annuler la réponse.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s