[La vie des lettres] – Mars 2014 // Spéciale Salon du Livre

En mars, il y a le Printemps. Il y a aussi, pour les amoureux de la lecture, le rendez-vous incontournable du Salon du livre. Voici un petit aperçu de ce qui s’y joue, et de plein d’autres choses qui ont eu lieu au mois de mars sur la merveilleuse planète livres.

Salon du livre :

  • Les éditeurs de l’Autre livre (association d’éditeurs indépendants) ont participé pour la dernière année au Salon du livre de Paris. Ils s’en expliquent dans une lettre ouverte que vous pouvez lire ici.
  • Les éditeurs indépendants, justement, ont eu l’occasion de revenir sur leur métier et d’en montrer la spécificité et la liberté de création par rapport aux grands groupes. « Ne pas rouler sur l’or et savoir tout faire » : leur devise !
  • Le taux de fréquentation du Salon est supérieur de 1,2 % par rapport à l’année passée, soit 198 000 visiteurs.
  • 3 500 auteurs étaient en dédicace.
  • L’Argentine était le pays à l’honneur : table rondes, conférences, rencontres avec des auteurs argentins… Le lecteur curieux a pu découvrir l’histoire de ce pays et la richesse de sa littérature. Le Salon rendait notamment hommage à Julio Cortazar, disparu il y a 30 ans.
  • Les nombreuses Scènes de débats et conférences (une vingtaine) empiètent légèrement sur les espaces dédiés spécifiquement au livre. Le commissaire général d’Actualitté, Bertrand Morisset, annonce que le nombre de Scènes sera réduit à une dizaine l’an prochain.
  • Parmi les nombreux thèmes abordés sur ces Scènes et lors des conférences, la question de l’accessibilité figurait en bonne place : au-delà du livre audio, qui a pour vocation de permettre l’accessibilité à la lecture pour les aveugles et les malvoyants, les livres en braille, les illustrations en relief, le numérique…sont autant de moyens de rendre la lecture possible pour tous les publics.
  • La bande dessinée à l’assaut du numérique ! Une table ronde a eu lieu pour comprendre les enjeux du numérique pour la BD actuelle (développement des blogs, BD animée sur tablette…). Cependant, et paradoxalement, le 9e art perdrait son caractère populaire. Lecteurs de BD, vous en pensez quoi ?
  • Shanghaï était la ville invitée de cette édition 2014 : l’occasion de (re)découvrir la littérature chinoise, mais aussi de s’interroger (librement) sur la question de la liberté d’expression et de la censure, notamment sur Internet, à l’occasion d’une conférence en présence d’écrivains comme Qiu Xiaolong, qui explique comment les intellectuels s’accommodent de cette censure, en voyageant notamment.
  • BONUS : quand les journalistes passent la nuit sur le Salon…

Théâtre : La ville d’Avignon est parmi celles qui ont suscité le plus de débats à propos des élections municipales. Le Front National était en bonne position après le premier tour : Olivier Py, directeur du Festival d’Avignon, menaçait de retirer le festival de cette ville si le FN venait à remporter les élections. Une prise de position qui a provoqué des réactions enflammées, notamment sur la vocation fondamentale du théâtre comme outil de résistance… M. Py n’aura finalement pas à être aussi radical !

Prix : Après la saison des prix littéraires en novembre vient une seconde vague de récompenses, a priori moins médiatisées, mais non moins importantes (prix de journalistes et prix de lecteurs notamment). Citons par exemple le prix « Roman des étudiants » (France Culture / Télérama) qui a permis de récompenser Maylis de Kerangal pour son roman Réparer les vivants (éd. Verticales). Ce même roman a été primé par le Grand prix RTL / Lire. Le 60e Prix des libraires a été décerné à Valentine Goby pour Kinderzimmer (Actes Sud), roman de la rentrée littéraire qui avait reçu une très bonne presse. Frédéric Verger a reçu le prix Goncourt du premier roman pour Arden (Gallimard). Le prix littéraire des lycéens et apprentis en Île-de-France a récompensé 8 auteurs !

Juridique : Les « copy parties » (phénomène consistant à copier des documents en bibliothèque à l’aide de smartphones ou appareils photos) sont autorisées dans le cadre d’un usage privé. L’acte de copier est légal si les sources sont licites. « Copiez un auteur et c’est du plagiat, copiez plusieurs auteurs et c’est une thèse ! » s’amuse Lionel Maurel, un des fondateurs des « copy parties« .

Nécrologie : Régine Desforges (auteur notamment de La bicyclette bleue) et l’historien Jacques Le Goff sont décédés ce mois-ci.

[Source : Livres Hebdo, Actualitté, BibliObs]

Advertisements

2 réflexions sur “[La vie des lettres] – Mars 2014 // Spéciale Salon du Livre

  1. Au salon du livre de Paris il y a aussi eu une conférence consacrée à Romain Gary pour célébrer le centenaire de sa naissance ! De quoi mettre à l’honneur cet écrivain aux mille visages…

Envie de réagir à cet article ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s