Anima – [Wajdi Mouawad]

Anima fait partie de ces livres dont il est difficile de parler, tant l’intensité littéraire et poétique ébranle son lecteur. Il lui faut du temps pour prendre du recul, comprendre la source de cet ébranlement, la raison du plaisir du texte, démêler les sentiments, faire la part entre ce qu’il lit et comment il le lit. La littérature contemporaine s’aventure rarement sur le terrain du surnaturel et c’est un manque. Wajdi Mouawad prend le risque de la violence des mots, pour essayer de dire quelque chose de la violence du monde. Ce qui au premier abord peut rebuter constitue sans aucun doute la force du roman, sa singularité et sa beauté.

Lire la suite

Publicités

La Petite Communiste qui ne souriait jamais – [Lola Lafon]

Roman des étudiants #4

Qu’a-t-on retenu des Jeux Olympiques de 1976 à Montréal ? Pour ceux qui s’en souviennent, c’est surtout à travers la figure de la jeune Nadia Comaneci (14 ans à l’époque), gymnaste roumaine qui avait enchanté le jury par sa grâce et sa performance sans faute, qui lui valut un 10, note maximale et jamais attribuée jusque là. Mais que sait-on de son parcours ? Pas grand chose, comme le révèle le dernier roman de Lola Lafon : en prenant comme ligne de fond le contexte de ces JO de 1976, elle tisse un récit qui se présente d’emblée comme une fiction. À partir d’un dialogue imaginaire avec Nadia, la narratrice « remplit les silences de l’histoire ». Et nous fait rêver. Lire la suite

[Cycle Jérôme Ferrari #2] – Où j’ai laissé mon âme

Où j'ai laissé mon âmeSur la torture, et qui plus est la torture en Algérie, il a été beaucoup écrit, filmé, disserté. Mais jamais avec autant de force littéraire que chez Jérôme Ferrari dans Où j’ai laissé mon âme. Ce 5e roman du lauréat du Goncourt 2012 (pour Le Sermon sur la chute de Rome, non moins magnifique) est sans conteste un chef d’oeuvre littéraire. Malgré le thème, la noirceur qui lui est intrinsèquement attachée et la conception extrêmement désespérée de la nature humaine, l’écriture transcende le tout, pour donner naissance à un de ces moments poétiques et philosophiques qu’on aimerait connaître plus souvent dans la littérature contemporaine. Coup de coeur, incontestablement. Lire la suite