[Cycle Jérôme Ferrari #2] – Où j’ai laissé mon âme

Où j'ai laissé mon âmeSur la torture, et qui plus est la torture en Algérie, il a été beaucoup écrit, filmé, disserté. Mais jamais avec autant de force littéraire que chez Jérôme Ferrari dans Où j’ai laissé mon âme. Ce 5e roman du lauréat du Goncourt 2012 (pour Le Sermon sur la chute de Rome, non moins magnifique) est sans conteste un chef d’oeuvre littéraire. Malgré le thème, la noirceur qui lui est intrinsèquement attachée et la conception extrêmement désespérée de la nature humaine, l’écriture transcende le tout, pour donner naissance à un de ces moments poétiques et philosophiques qu’on aimerait connaître plus souvent dans la littérature contemporaine. Coup de coeur, incontestablement. Lire la suite

Publicités