Pâle sang bleu – [Alizé Meurisse]

Est-il encore possible aujourd’hui de renouveler la langue et le rapport au monde qu’elle implique ? Alizé Meurisse nous prouve que oui. Avec Pâle sang bleu, son premier roman, elle expérimente le genre romanesque dans ce qu’il a d’hybride et n’hésite pas à déconstruire les mots, la phrase, la structure même du récit. La poésie s’invite à de multiples reprises, le soutenu et la préciosité côtoient le familier et le vulgaire, dans un mélange hétéroclite qui contient en lui-même sa propre cohérence. En bref, c’est presque à lire comme un poème en prose : toute la sensibilité de la poétesse éclate, page après page. Lire la suite

Publicités

Tous les chevaux du roi – [Michèle Bernstein]

tous les chevaux du roiCe n’est point une nécessité qu’il y ait du sang et des morts dans une tragédie : il suffit que l’action en soit grande, que les acteurs en soient héroïques, que les passions y soient excitées, et que tout s’y ressente de cette tristesse majestueuse qui fait tout le plaisir de la tragédie.

Ces mots de Racine, en exergue de la IIIe partie de Tous les chevaux du roi, résument à eux seuls une bonne partie du roman de Michèle Bernstein. Lire la suite

Les éditions Allia

Joyeux anniversaire Allia ! 30 ans, déjà. Depuis 1982, les éditions Allia sont restées fidèles à leur ligne éditoriale initiale et ont vu leur nombre de tirages augmenter d’années en années. De un livre par an pendant les dix premières années, à une quarantaine de livres par an aujourd’hui, cette croissance exponentielle s’explique surtout par une passion pour la littérature et pour l’éclectisme qui n’a cessée d’être confirmée par les lecteurs eux-même. Lire la suite