Faillir être flingué – [Céline Minard]

Roman des étudiants #5

Faillir être flingué a obtenu le Prix du style 2013. Passé l’étonnement face à la découverte d’un tel prix, on peut tomber d’accord : Céline Minard a une vraie plume, son écriture coule de source et se lit agréablement. Mais l’alchimie de cette fresque américaine et sauvage ne prend pas, et c’est avec ennui qu’on tourne les pages, dans l’espoir de voir quelque chose advenir des (trop) nombreux personnages… Lire la suite

Publicités

American Psycho – [Bret Easton Ellis]

American PsychoLe livre qui a ébranlé l’Amérique : American Psycho est souvent présenté ainsi. Un livre choc, furieux, scandaleux, déchaîné, violent, qui n’en finit pas de faire couler de l’encre et de provoquer des frissons. Sorti en 1991, le roman de Bret Easton Ellis a pourtant été adapté au cinéma et l’on pourrait penser que 20 ans après, l’effet tapageur se serait estompé. Si les Européens se rient de cette Amérique contradictoire, qui ne supporte pas de voir sa propre violence ainsi explicitée dans une oeuvre littéraire, ce livre est loin de laisser les lecteurs indifférents (qu’on l’abandonne après 30 pages ou qu’on se laisse happer par son flux hypnotique). Lire la suite

Lolita // Stanley Kubrick

Lolita3

Lolita romanQuand un grand romancier et un grand réalisateur se rencontrent, ça donne souvent quelque chose de grand. Le génie de Nabokov, pour explosif et sulfureux qu’il soit dans le roman Lolita, est transposé en nuances suggestives chez Kubrick. Peut-être est-ce là ce qu’on pourrait appeler un génie américain (bien que Nabokov soit d’origine russe) ? Le mieux est de voir le film pour en juger.

Tourné en 1962 en Angleterre (pour contourner la censure américaine), le film de Kubrick n’a pas provoqué moins d’incompréhension que le roman au moment de sa publication. Le scandale demeure, ironiquement exhibé par Kubrick dans le générique du film :

How did they ever make a movie of Lolita ? Lire la suite

La Vérité sur l’affaire Harry Quebert – [Joël Dicker]

Vérité sur l'affaire Harry QuebertAvant même de se laisser lire (en deux jours pour ceux qui ont du temps), ce pavé de plus de 660 pages intrigue : il est rare, ou plutôt inédit, de voir un roman obtenir à la fois le Goncourt des lycéens et le Grand prix du roman de l’Académie française. C’est le cas de ce deuxième roman de Joël Dicker (le premier étant passé complètement inaperçu). Pour le premier prix, c’est sans étonnement : un roman qui se dévore, avec des rebondissements, une enquête policière, de l’amour, des histoires de famille, des flashbacks, bref, un roman propre à émerveiller et captiver. Le deuxième prix me laisse beaucoup plus sceptique… Explication. Lire la suite

Certaines n’avaient jamais vu la mer – [Julie Otsuka]

Certaines n'avaient jamais vu la mer

Certaines n’avaient jamais vu la mer, deuxième roman de Julie Otsuka et prix Femina 2012, s’inspire de faits réels : une vague d’immigration japonaise au début du XXe siècle aux Etats-Unis. Ici, c’est l’histoire de femmes qui quittent le Japon pour rejoindre en Amérique l’homme qu’on leur a choisi et qu’elles doivent épouser. Pleines d’illusions, elles espèrent changer de vie, pensent être promises à de riches banquiers ou négociants et connaître enfin un mode de vie aisé et occidental. Sur place, elles ne connaîtront que la déception : leurs maris ne sont ni riches, ni beaux ni grands, ni n’habitent dans des villas somptueuses ; ils sont de simples fermiers vivant à la campagne, ou des domestiques. C’est leur histoire que Julie Otsuka nous raconte, dans un équilibre réussi entre fiction et histoire. Lire la suite