Un amour impossible – [Christine Angot]

Une critique élogieuse dans Le Magazine littéraire, l’avis positif d’une libraire, le sentiment de passer à côté de quelque chose en ne le lisant pas, il n’en fallait pas plus pour que je me décide à acheter « le nouveau Angot ». À mon grand regret. Lire la suite

Publicités

Tess d’Urberville – [Thomas Hardy]

Qu’y a-t-il, dans le fond, à dire sur les classiques ? Peut-on questionner leur valeur littéraire, leur intérêt narratif, leurs qualités intrinsèques quand on sait que ces livres ont trouvé leur place dans la postérité, qu’ils sont étudiés par des millions d’élèves dans le monde, lus et relus par autant de lecteurs depuis des siècles ? Il semblerait que tout a été dit. La critique (professionnelle) est déjà passée par là. Néanmoins, nous, lecteurs contemporains, éprouvons encore le besoin de légitimer leur existence ou au contraire, d’en questionner l’intérêt. Tess d’Urberville est un peu à part, et fait partie de ces « classiques » dont on connaît seulement vaguement l’intrigue. Mais pour redécouvrir à quel point la littérature est vivante, surprenante, et surtout intemporelle, rien ne vaut la lecture de ce roman dense, l’une des œuvres les plus connues de Thomas Hardy. Lire la suite