Syngué sabour – [Atiq Rahimi]

syngué sabourLire un Goncourt d’à peine 100 pages : c’est fait ! Petits lecteurs, vous pouvez remercier l’Académie : c’est le moment de crâner, en découvrant ce roman d’Atiq Rahimi. Ce dernier en a également écrit l’adaptation au cinéma. Un auteur polyvalent, donc, qui jongle avec la langue comme avec la caméra.

Syngué sabour, la « pierre de patience » (sous-titre du roman) est cette pierre noire qui aiderait à conjurer les souffrances et éloigner les malheurs du monde, dans la culture perse. Dans le roman d’Atiq Rahimi, « elle », la femme sans nom, fait de son mari entre la vie et la mort sa « syngué sabour ». Le roman, de long monologue, devient une libération de la femme par la parole, un sursaut de pouvoir sur l’homme dominant. Lire la suite

Publicités

L’Étrange Contrée – [Ernest Hemingway]

L'étrange contréeL’étrange contrée, c’est le corps de la femme-fille, sorte de territoire inconnu dont l’homme (Roger) prend possession sans vraiment en avoir conscience. C’est aussi le lieu vers lequel les deux amants se dirigent, un non lieu car on ne sait où ils se rendent. Cette nouvelle d’Hemingway, extraite du recueil Le Chaud et le Froid raconte le voyage d’un couple atypique et bizarre (il est écrivain désabusé et inquiet, elle semble être jeune, insouciante, presque frivole). Il l’appelle « ma fille », et on peut finir par croire qu’elle l’est, sa fille. Ils enchaînent les verres de whisky et d’absinthe et le trouble s’installe – chez eux et chez le lecteur.

Lire la suite

Clèves – [Marie Darrieussecq]

ClèvesDepuis son premier roman en 1996 (Truismes), Marie Darrieussecq a publié une dizaine de romans, dont Clèves est le dernier. Dans Truismes, elle racontait une métamorphose : une femme devenant une truie. Dans Clèves, elle raconte comment une jeune nymphette devient femme. Sur un ton cru et trivial, la transformation est tout aussi monstrueuse (au sens de « montrer »). Difficile de ne pas être écoeuré après cette lecture : était-ce le but de ce roman, prétexte à l’exhibition de fantasmes adolescents et au récit de leur réalisation ? Lire la suite

Limonov – [Emmanuel Carrère]

LimonovLa vie du poète russe Édouard Limonov est un véritable roman… Il n’est donc pas étonnant qu’un romancier s’en soit emparé. Emmanuel Carrère, par affinité et par sa mère, l’académicienne Hélène Carrère d’Encausse, s’intéresse à l’histoire de la Russie et de l’Union soviétique. Quel personnage plus emblématique que Limonov pouvait-il trouver pour en illustrer les paradoxes et les zones d’ombre, les éclairs de génie et les naïvetés enfantines ? Nourri d’un rapport personnel avec le poète, ce roman tient de la fable et du conte, tant il semble extraordinaire. C’est un roman qui a de quoi passionner, et il est passionnant. Coup de cœur. Lire la suite

La Playlist du Dimanche #4 « Sukkwan Island », de David Vann

sukkwan-island-de-david-vann

Pour cette semaine, Arsène vous propose de découvrir Sukkwan Island, de David Vann, en musique ! Bonne écoute.

« Si ce n’est pas le livre le plus joyeux que j’ai lu c’est certainement l’un des mieux écrits. Construit en deux parties, ce roman allie poésie et violence brute de manière assez troublante et la fin ne laisse personne indemne. Playlist à écouter de préférence après avoir lu ce livre. » Lire la suite

Les Trois Mousquetaires – [Alexandre Dumas]

Les Trois MousquetairesEn lisant Les Trois Mousquetaires, on ne peut qu’être transporté. Par la verve du récit, son dynamisme, les personnages, attachants jusque dans leurs défauts, le croisement des intrigues, le tableau d’une époque, les valeurs intemporelles qu’on y retrouve. Aussi, les (presque) 1 000 pages ne semblent rien, et l’on est tout étonné, une fois embarqué dans cette aventure de lecture, d’en être déjà à la fin. Et on en redemande. (Par chance, Dumas a songé à en écrire la suite, que l’on découvrira avec Vingt ans après, et Le Vicomte de Bragelonne). Un classique auquel on peut sans hésitation s’attaquer, sans crainte de longueurs ni d’ennui ! Lire la suite